economie


10 pépites normandes de plus entrent en « conclave »

Dernière mise à jour 19/10/2016
S'assurer du bien être de son pet

Economie. Le 17 octobre, à St Etienne du Rouvray à proximité de l’antenne de l’Agence de Développement de Normandie (ADN), les responsables du programme Fast Forward Normandie (FFWD) ont présenté la 3e sélection qui comprend 10 heureux élus.

 « Après la sélection qui concerne des entreprises ayant déjà un chiffre d’affaires, commence une longue marche durant laquelle les heureux élus sont « coachés » par des mentors du monde de l’entreprise qui vont les aider à améliorer leur projet, établir un vrai business plan et ce pendant 24 semaines et travailler leur présentation qui devra enthousiasmer le jury » a rappelé Laurent Omnes directeur général adjoint de l’ADN. Puis arrivera le D Day du FFWD qui se déroulera le 26 janvier 2017 au Havre en même temps que normandinnov. C’est alors que sont attribuées les subventions d’investissement qui peuvent aller jusqu’à 60.000 euros.

Lors de sa première saison, FFWD Normandie a retenu 8 lauréats sur les 16 finalistes sélectionnés parmi plus de 50 candidatures, lors de la deuxième 10 lauréats sur les 20 finalistes sélectionnés parmi plus de 100 candidatures. Pour cette troisième saison 10 lauréats sur les 16 finalistes sélectionnés parmi plus de 70 candidatures.

De la garde du chat au logiciel pour les flux industriels

Les entreprises retenues lors de cette 3e sélection appartiennent à toutes les catégories possibles d’activités mais l’informatique y tient une place de choix.

Dans la sélection du 17 octobre deux producteur de biens traditionnels : Hexaflex et Frod’s lunettes.

Hexaflex : protéger des chocs

Stéphane Desnoyers, inventeur du produit a conçu un système d’absorption des chocs, grâce à une structure style nid d’abeille 3D en polymère élastomère soudés par ultrasons. Ce produit léger est utilisable aussi bien par les motards, les skieurs, l’équitation, le VTT etc. Et l’entreprise travaille à l’extension de son emploi dans le monde médical. Les produits sont fabriqués à Bernay et l’inventeur compte bien y rapatrier aussi la production de la matière première qui pour l’instant n’est pas faite en Normandie.

Frod’s lunetterie des belles françaises et à prix compétit

Dans cette rubrique de fabrication nous retrouvons Florent Robaut de Frod’s lunetterie que nous avons présenté récemment. Frod’s Lunetterie regroupe un collectif d’Opticiens et de Designers passionnés de Lunetterie qui fabrique des montures non pas « made in France » ce qui ne veut plus dire grand-chose mais vraiment 100% fabriquée en France avec le label « Origine France Garantie ». Il a même choisi de faire fabriquer son acétate de cellulose pour être sur que le produit vient de France.

Il a réussi à réaliser son rêve en fabriquant des montures en utilisant la meilleure qualité française mais au même tarif que le milieu de gamme asiatique.

Florent Robaut, l’initiateur de cette performance est lui-même opticien et distributeur de collections haut de gamme en France. Son analyse du marché, sa connaissance des besoins des opticiens et de l’attente des consommateurs (en terme de tarif et de design) ont donnés naissance à Frod’s Lunetterie. Si les montures Frod’s ne sont pas encore en vente chez tous les opticiens, on trouve la liste des distributeurs sur le site de la société qui est présente dans tous les départements normands.

Profiter de son déménagement pour éventuellement changer ses fournisseurs, c’est ce que propose Olivier Rull qui a créé Domos Kit une plateforme pour les 3 millions de Français qui déménagent chaque année. Ils y trouveront non seulement le déménageur de leur rêve mais la possibilité de souscrire de nouveaux contrats avec leurs fournisseurs (télécom, énergie..) de résilier les anciens. La plateforme rassemble tous les acteurs concernés par un déménagement.

Safir Hanafi lui avec lok-iz.com transforme la relation immobilière, il s’agit de mettre son annonce immobilière en ligne et de laisser les internautes faire le travail, chacun pouvant se transformer en apporteur d’affaires immobilières. Celui qui poste l’annonce a défini dès le départ le montant de la prime accordée au chasseur d’affaires.

L’épicier, le boulanger, le boucher ne vont plus rester en dehors des circuits de la vente internet avec marché privé de Victor Gobourg. Il s’agit de proposer les produits de petits commerçants locaux (c’est le site qui se charge d’établir le catalogue) afin que le client découvre les produits de ses commerçants de proximité. Le but est aussi d’aider le commerce de proximité à résister à l’implantation des franchises et la désaffection des centres-villes.

www.marche-prive.com est déjà présent à Rouen, Dieppe et Evreux et étend son service à aux activités de loisirs et tourisme.

Logiciels pour la famille et l’industrie

Familibox de Jean-Marc Sigaudy se veut une alternative aux systèmes de contrôles parentaux qui existent déjà mais sont complexes et peu efficaces selon l’inventeur. La Familibox se branche sur n’importe quelle box et est télécommandée par le smartphone parental. C’est un contrôle en temps réel qui interdit l’accès aux sites sélectionnés par les parents. Agévol commercialise cette box depuis 2014, elle coûte 99 euros et est en vente sur internet et à la Fnac.

Christophe Olivier a présenté WIP Run, un outil interactif de prévision de flux de production destiné aux dirigeants d'entreprises industrielles. Ce logiciel permet d’obtenir des dates de livraisons fiables, de visualiser des charges de travail dynamiques d’un flux de production, d’en comprendre les interactions et de pouvoir tester différents scénarios d’optimisation. Le dispositif travaille en interface avec un ERP.

Du papier au net l’incontournable chemin

Notre consœur Karine Génicot de Normandie Magazine qui a pris récemment la direction de cette publication qui existe de 35 ans fait aussi partie des heureux élus. A la parution papier elle a ajouté un site internet et une petite unité de coworking dans ses bureaux.

Un gilet hexaflex et le principe de ce matériau
Lunettes frod’s
Les heureux lauréats de la 3e sélection

Clarlight payez la lumière pas les luminaires

Production et logiciel sont les deux axes sur lesquels s’appuie Clarlight, un système présenté par sa présidente Caroline Bonnet. Il s’agit de proposer aux collectivités et aux entreprises de s’affranchir de leur éclairage et d’en confier la gestion à Clarlight qui met en place ses propres systèmes d’éclairage ceux-ci étant conçus pour être les plus économes et les plus écologiques possible. L’entreprise a aussi mis au point un logiciel de gestion. L’utilisateur n’a plus à s’occuper de ses installations et se contente de régler sa facture d’électricité …qui selon Caroline Bonnet se trouve réduite de 80% et c’est bien entendu là que se trouve le modèle économique du système.

Les logiciels de l’économie collaborative

Ils foisonnent désormais dans notre société.

Pauline Genty propose le logiciel wepetsitty pour trouver un système de garde d’animaux entre particuliers afin de travailler avec des propriétaires motivés qui bichonneront l’animal.