collectivités


La bataille du rail normand…la commande de 40 trains officialisée

Dernière mise à jour 24/11/2016
H. Morin, L. Bouyer, N. Klein, J.B. Gastinne, G Pepy

Des trains neufs de confort type TGV dès 2020 sur les lignes normandes

Les 40 trains, OMNEO Premium Normandie, version grand confort grandes lignes de Bombardier, pourront circuler à 200 km/h.

Les voitures à deux étages seront spacieuses. Elles comprendront 430 places par rame avec un confort comparable à celui des Corail ou TGV « Atlantique (soit 860 places par train de deux rames, complété de 80 strapontins).

D’un point de vue technique, le système de climatisation autorégulé, les faibles niveaux acoustiques et vibratoires contribuent à une atmosphère feutrée propice au voyage.

L’accès dans le train se fera par de larges portes de plain-pied depuis les quais de toutes les grandes gares grâce à un dispositif comble lacune. Le train est équipé d’un espace Personne à Mobilité Réduite avec toilette adaptée. Chaque rame sera équipée de cet espace,  soit deux par train.

WiFi, prises électriques, affichage de la réservation sur les sièges … feront également partie des services proposés.

Un plan d’options supplémentaires sera annoncé, début décembre, lors du bilan de la concertation, lancée en septembre dernier auprès des Normands. Les voyageurs étaient invités à donner leur avis par le biais d’un questionnaire accessible en ligne sur le site internet de la Région Normandie. La consultation portait sur différents points : les aménagements, les équipements dans les trains, le design intérieur, les espaces et les services à bord, le nom des nouveaux trains …

Des trains fabriqués en France à Crespin et en Normandie

Les 40 nouvelles rames commandées pour la Normandie seront toutes fabriquées en France à Crépin près de Valenciennes (Nord, Hauts-de-France). Premier site industriel ferroviaire français, le site de Bombardier à Crespin emploie 2 000 salariés. Le site rassemble l’ensemble des compétences nécessaires à la réalisation d’un train : de la conception générale aux études de détail, à l’assemblage, aux tests et à la mise en service des matériels.

Les sièges seront conçus et fabriqués à Evreux (27) par la société Compin SA. D’autres sous-traitants interviendront sur la réalisation des trains OMNEO Premium Normandie : Deutsch (Evreux, connecteurs électriques), Ressorts Masselin (Le Petit Quevilly, ressorts), Eiffel industries (Sandouville, usinage), Paulstra (Rouen, suspension secondaire), Seim (Dieppe, peinture poudre), Spiragaine (Saint-Pierre-lès-Elbeuf, gaine isolante), Hypertac (Saint Aubin les Elbeuf, connectique).

Des ateliers de maintenance au plus près des nouveaux trains

Le centre d’excellence à Sotteville-lès-Rouen et des installations complémentaires, notamment à Caen seront renforcés pour disposer d’un schéma de maintenance robuste réparti sur plusieurs sites en Normandie, gage de fiabilité et de disponibilité accrues.

Des études seront engagées pour l’adaptation des installations de maintenance à Caen, Cherbourg, Le Havre, Sotteville-lès-Rouen et Clichy. SNCF Mobilités en assurera la maîtrise d’ouvrage.

Concernant plus particulièrement le site de Sotteville-lès-Rouen, la Région s’est d’ores et déjà engagée dans le développement d’ateliers adaptés au matériel roulant régional, tout d’abord pour l’accueil des Régiolis de Rouen-Dieppe (coût 22 millions euros financés à parts égales par SNCF Mobilités et la Région) et ultérieurement pour accueillir la majeure partie de l’entretien des matériels OMNEO premium à 2 niveaux (coût évalué à 37 millions euros, valeur aux conditions économiques 2015).

Les officiels entourés de l'équipe de maintence de Sotteville

Collectivités. Grand rassemblement ce matin à Sotteville-lès-Rouen à l’atelier de maintenance SNCF pour la signature de la commande des 40 nouveaux trains. Nicole Klein, Préfète de la région Normandie, Préfète de la Seine-Maritime, Hervé Morin, Président de la Région Normandie et Guillaume Pepy, Président du directoire de SNCF, Président de SNCF Mobilités, l’ont officialisée auprès de Laurent Bouyer, Président de Bombardier Transport France. Ces nouveaux trains circuleront dès 2020 sur les lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre.

Nicole Klein a rappelé que : « c’est la concrétisation d’une démarche engagée dès le 25 avril 2016, lorsque le Premier ministre est venu, au Mont-Saint-Michel, signer le protocole d’accord transférant la gestion des lignes "trains d’équilibre du territoire" normandes de l’État à la Région Normandie » Elle n’a pas manqué de souligner que l’État a investi 720 millions d’euros pour le financement de  ces nouveaux trains »

« C’est un grand pas en avant pour la Normandie. La bataille du rail est en passe d’être gagnée. Jean-Baptiste Gastinne, Vice-Président de la Région Normandie, chargé des transports, et moi-même sommes très satisfaits que les négociations avec l’Etat et SNCF, débutées en février dernier, aient pu aboutir en un temps fort record » s’est réjoui Hervé Morin.