economie


Eaux de Normandie, terre d’accueil pour un tiers lieu au sein de son entreprise

Dernière mise à jour 16/02/2017
G à D : Henri de Grossouvre ; Laurent Besse  ; Frédéric Sanchez  ; Marc Chapin et David Lamiray – Maire de Maromme

Economie. L’aménagement du territoire fait partie des préoccupations constantes d’Eaux de Normandie, une entreprise du groupe Suez avec une forte implication normande puisqu’elle ne dessert pas moins de 134.113 clients par 62 sites de production d’eau potable et 93.335 clients en assainissement par 94 stations d’épuration.

Henri de Grossouvre, directeur des collectivités publiques de Suez Eau France qui sur son compte tweeter s’annonce comme un « contrebandier d’idées », a lancé l’an passé « Les Ateliers des Acteurs du Territoire » dont c’était la 2e édition cette année. Un sujet au titre un peu hermétique pour le commun des mortels « la notion de tiers-lieux ». En fait la novlangue se plait à déstabiliser pour mieux nous faire découvrir ce que nous connaissons parfaitement. Le tiers-lieu ou 3e lieu est celui où nous nous trouvons quand nous ne sommes ni à la maison, ni au travail, ce peut être le bon vieux bistrot mais aussi la salle de sport ou la maison de quartier !

Le poumon vert de Maromme

Cela tombe bien car Eaux de Normandie dispose de  4 hectares de terrain en plein Maromme (76) qui comprennent l'ensemble des installations de la Métropole Rouen Normandie et des bureaux d'Eaux de Normandie.

Cet espace comporte un bâtiment industriel avec verrière, inutilisé qui se compose d’une vaste salle autrefois occupée par des pompes et de deux autres salles plus petites. Cet ensemble ne pourrait-il devenir un de ces lieux de partage caractéristiques des tiers lieux ?

Le Maire de Maromme David Lamiray voit dans cette propriété « un poumon vert » pour la ville, outre qu’il est arboré, le ru Le Cailly y passe. Il imagine volontiers une voie verte pour les cyclistes le long du ru. Ceci ne saurait venir que dans un 2e temps car le ru va bien au-delà du terrain de l’entreprise et ce type d’intervention dépend aussi de la Métropole…

, Laurent Besse, Président d’Eaux de Normandie

Remue-méninge

C’est une cinquantaine de personnes qui a participé au débat parmi lesquelles Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, Laurent Besse, Président d’Eaux de Normandie, Stéphane Maunier Directeur du projet DATA à Rouen, Ambroise Baron, Président du CJD Rouen et Christophe Laguerre, Président de Rouen Normandy Invest. Dans l’ensemble tous les publics étaient représentés : institutionnels, entreprises, associations, collaborateurs, un concentré de créativité.

Le remue-méninge a porté sur les diverses appropriations possibles de l’ancienne salle des pompes.

Laurent Besse souligne que : « les participants y ont vu un lieu d’échanges entre les divers acteurs du terrain, destiné à la population locale ou aux salariés. Il paraît fait pour accueillir aussi bien des entreprises d’insertions que des étudiants ou des artistes. Dans tous les cas il a été perçu comme un lieu à caractère intergénérationnel, fait aussi bien pour le travail que pour l’élaboration des projets. D’une manière générale il se veut convivial, ouvert et accessible. »

Eaux de Normandie se charge de rendre le local praticable, de le mettre en sécurité, il l’est d’ailleurs déjà largement, il est propre et chauffé « notre rôle est de contribuer à ce que les projets puissent s’y épanouir sans avoir à interférer » souligne Laurent Besse.

Ouvrir le monastère !

Ce mélange du privé et du public demande une certaine organisation des circulations des personnes mais elle existe déjà partiellement : « il y a déjà sur le site une borne de raccordement pour les véhicules électriques et de ce fait il existe des zones d’accès différenciés ». Un habitant de Maromme n’a-t-il pas confié à son maire « cette entreprise au cœur de la ville c’est comme un monastère, on ne sait pas ce qui s’y passe » Alors Laurent Besse se dit heureux d’ouvrir les portes du monastère.

Marc Chapin, nouveau directeur

Marc Chapin, a été nommé le 3 janvier dernier en tant que Directeur de l’agence Normandie et Directeur Général Délégué d’Eaux de Normandie. Il est basé à Maromme. Anciennement au poste de Directeur de l’entreprise régionale de la Région Ouest et Pays de Loire en Bretagne pour Suez Eau France.

Marc Chapin – Directeur Général Délégué d’Eaux de Normandie
Un atelier de la rencontre tiers lieu