collectivités


Chômage : la démarche exemplaire de la Région à Pont-Audemer

Dernière mise à jour 17/02/2017
Hervé Morin et Cindy Menant qui va devenir conductrice de poids lourds, à l'arrière plan la formatrice Annick Chagnon

Collectivités. Nous parlons d’exemplaire car la démarche mérite d’être répétée, elle indique un autre chemin pour lutter contre le chômage et montre que lorsque les divers organismes concernés s’en donnent la peine des solutions sont à portée de mains.

Retour sur le passé. Un matin Hervé Morin, président de la Région passe à l’entreprise Brangeon où le responsable lui dit que : « tout irait bien s’il arrivait à recruter des conducteurs de poids lourds ». Le président de la Région découvre que le problème est récurrent sur ce territoire aussi bien dans l’entreprise Le Foll que chez SRTP…Coup de fil à Mme Fabienne Gaillard, la responsable de Pôle emploi de Pont-Audemer qui confirme : « pas le moindre chauffeur de poids lourds en attente dans ses fichiers ».

Ne pas se résigner

Qu’à cela ne tienne, le Président de la Région demande alors qu’on mette sur pied une formation que la Région accepte de financer. Une action se met en marche, recherche de chômeurs intéressés par la formation de conducteur du transport routier de marchandises sur porteur (permis de catégorie CE). Entretien avec Pôle Emploi mais aussi Job dating avec les futurs employeurs. Une équipe de 13 chômeurs fut facilement trouvée, ils ont de 20 à 41 ans et il y a même une femme de 28 ans parmi eux. Pôle Emploi prit contact avec l’entreprise CESR spécialisée dans la formation à la conduite routière et à celle des poids lourds. L’entreprise de Dominique Marie est implantée Caen, Lisieux, St Lô, Cherbourg, Le Havre et elle fait partie du réseau City’Pro qui compte 70 sites sur l’ensemble du territoire.

On décerne les diplômes

La formation a duré 380h et le 16 février l’équipe animatrice de ce projet a pu, avec Hervé Morin, procéder  à la distribution des diplômes. 12 sur 13 l’ont obtenu et ils vont commencer à travailler dans les entreprises qui ont participé à l’opération (Brangeon, Le Foll, SRTP, STLD). Les transports Roselier ont aussi participé en mettant des locaux à disposition. C’est une démarche tout à fait inhabituelle et chacun a fait des efforts pour que le système fonctionne, tant Pôle Emploi, que l’équipe de la Région avec Mmes Ribardière et Isaac, tant l’équipe de formation de CESR avec Annick Chagnon et Stéphanie Jacquet, que les jeunes pour lesquels les localisations de la formation pouvaient varier. Ce fut un effort de tous mais il est couronné par la réussite.

Le maire de Pont-Audemer, Michel Leroux a constaté avec plaisir que : « l’homme de gauche qu’il est et celui de centre droit qu’est Hervé Morin pouvaient coopérer de matière constructive dès lors qu’il s’agissait de l’intérêt du territoire. »

Fabienne Gaillard, directrice de l'Agence de Pôle Emploi a Pont Audemer a accepté de s'investir dans la démarche inhabituelle proposée par H. Morin
380 heures de formation et 12 chômeurs ont eu leur diplôme de conducteurs de poids lourds

Travailler par bassin d’emploi

Hervé Morin souligne que pour sortir du chômage il faut partir des demandes du bassin d’emploi et adapter la formation aux demandes des entreprises locales. Il ne sert à rien de former des paysagistes si localement on a besoin de personnels pour la maintenance industrielle. La réponse au chômage passe par la formation et l’apprentissage et la Région y consacre de très importants budgets (126 millions d’euros prévus pour l’apprentissage en 2017). Mais elle souhaite que cette formation réponde aux besoins réels du terrain car il ne sert à rien de former des futurs chômeurs. C’est en cela que la démarche est exemplaire, car elle part du besoin des entreprises pour aller vers la formation alors que le plus souvent on procède de façon inverse.

C’est du bon gros bon sens mais ce n’est pas la qualité la plus répandue dans un pays en proie à l’énarchie.