collectivités


Appel à 16 villes normandes pour qu’elles s’inventent un nouveau centre ville

Dernière mise à jour 02/03/2017

Collectivités. La reconstruction fut la période qui a suivi la seconde guerre mondiale quand nombre de villes normandes n’étaient plus qu’un champ de ruines. Alors il a fallu faire vite, parer au plus pressé et l’esthétique n’a pas toujours été la priorité majeure. Le temps passant les équipements de nombre de logements sont obsolètes et les commerces désertent le centre ville.

La Région a adopté lors de son assemblée plénière, le 3 février dernier, un plan de redynamisation des centres-villes et des centres-bourgs de son territoire, en particulier des centres-villes de la reconstruction.

Rassemblement de toutes les forces

Reprenant la convention cadre initiée en 2015 par la Région ex-Basse-Normandie pour les villes reconstruites Hervé Morin, président de la Région l’étend à la Normandie réunifiée. Il a rassemblé autour de la table un vaste aréopage pour signer une convention pour la redynamisation des centres-villes reconstruits suite à la Bataille de Normandie. On y trouve toutes les institutions concernées par l’habitat ainsi que les élus :

  • les représentants de l’Etat,
  • l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH),
  • l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME),
  • l’Etablissement Public Foncier de Normandie (EPFN),
  • la Caisse des Dépôts et Consignations,
  • l’Université de Caen Normandie,
  • Territoires pionniers Maison de l’Architecture de Normandie et l’Association « Habitat social en Normandie »

10 millions d’euros pour un appel à projets

Hervé Morin a annoncé le lancement d’un appel à projets à destination de seize villes moyennes reconstruites : Argentan, Avranches, Cherbourg, Coutances, Dieppe, Evreux, Falaise, Fécamp, Flers, Gisors, Lisieux, Louviers, Saint-Lô, Vernon, Vire-Normandie, Yvetot, ainsi que les villes de Caen, Le Havre et Rouen.

« La redynamisation des centres-villes reconstruits est un sujet majeur pour attirer habitants et services. Je suis persuadé que les seize villes présélectionnées pour candidater à cet appel à projets feront preuve d’inventivité, d’innovation, de réactivité. Cinq villes seront choisies. La Région consacrera 10 millions d’euros pour les aider à mettre en œuvre les bonnes idées » précise Hervé Morin.

Les opérations retenues devront avoir un impact sur l’attractivité du centre-ville en alliant travaux sur les parties communes du bâti privé, sur les équipements publics et sur la valorisation du patrimoine de la reconstruction. Il s’agit d’encourager la valorisation du patrimoine architectural caractéristique de la Région afin d’en éviter la banalisation et la désaffection.

Principales mesures  proposées par la Région

- l’accompagnement pour la réalisation d’études,

- le soutien aux créations ou réhabilitations de logements locatifs aidant les travaux sur le bâti privé ou public,

- l’encouragement à l’accueil de nouvelles activités, commerces et services,

- les actions de soutien aux aménagements urbains et équipements publics (construction et réhabilitation) dans le cadre de la contractualisation avec les EPCI,

- la réhabilitation énergétique des logements locatifs sociaux,

- la revitalisation des espaces commerciaux,

- la reconstitution de l’offre de logements sociaux démolis.

Lisieux, centre ville reconstruit après guerre