idées


Les silences de Jean-Yves Le Drian

Dernière mise à jour 11/07/2017

Idées. Lors de la visite du ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, le 10 juillet 207, au Musée des impressionnismes de Giverny, quelques questions étaient autorisées après le discours (3 exactement …pas trop de place pour les digressions !).

Dans l’actualité du jour, figurait l’annonce le matin même de l’attaque par une vingtaine de malfaiteurs encagoulés d’une vingtaine de touristes qui attendaient la navette devant leur hôtel à Roissy. Français, Américains et Marocains ont été agressés par les voleurs qui ont fait irruption à bord d’au moins deux véhicules et ont utilisé des gaz lacrymogènes pour délester les touristes de leurs bagages et leurs effets personnels.

Normandiexxl a donc demandé au ministre s’il pensait se mettre en rapport avec son collègue le ministre de l’Intérieur sur ce sujet ?

Réponse de Jean-Yves Le Drian

Je ne réponds pas à ce genre de question

Rappelons que les hôtels situés aux abords de Roissy, comme les axes routiers reliant les aéroports de Roissy et du Bourget à Paris sont régulièrement le théâtre d’agressions visant les biens de valeurs transportés par les touristes.

En juillet 2016, c’est un car de touristes chinois  qui a été détroussé par cinq à dix individus devant un hôtel de Gonesse (Val-d’Oise). Les touristes chargeaient leurs bagages quand l’attaque s’est produite. Les voleurs ont pris la fuite en emportant plusieurs bagages et effets personnels. Deux touristes et le traducteur ont été légèrement blessés et transportés à l’hôpital.

D’une manière générale les touristes asiatiques ont l’habitude d’avoir de l’argent liquide sur eux et ils sont la cible privilégiée des pickpockets qui n’hésitent pas à les attaquer, même sur les Champs-Elysées. Le port de la traditionnelle « banane » sur le ventre n’arrange rien car les couteaux sont affûtés pour couper les lanières.

Sans doute le silence est-il le choix d’éviter que ce genre de méfaits n’altère l’image de la France à l’étranger mais il ne règle rien, mieux vaudrait l’annonce des mesures mises en place pour une lutte effective contre ce genre d’agressions. Tout en étant moins spectaculaires que les attentats, elles ont le même effet de dissuasion.

Ginette Bléry

Jean-Yves Le Drian et Sébastien Lecornu lors de la séance de questions à Giverny