EDITORIAL


Chiffres lumineux pour analyser les enjeux énergétiques que vont nous infliger les candidats

Idées. Au début de la période des grands froids, en janvier 2017, Ségolène Royal, Ministre de l’environnement, a déclaré à la télévision et je l’ai vue et entendue, de mes yeux et de mes oreilles « pour l’approvisionnement en électricité, il n’y a aucune crainte à avoir avec les éoliennes il n’y a aucun risque de coupure ». C’est ignorer les bases des données climatiques qui font qu’à un grand froid correspond un anticyclone …c'est-à-dire une absence totale de vent, c’est d’ailleurs pour cela qu’apparaissent les phénomènes de pollution atmosphérique. La situation est exactement la même en période de grande chaleur quand on a besoin de la climatisation. Si nous n’avions eu que les éoliennes, nous aurions grelotté. Alban Verbecke lors de la présentation de ses vœux au Carré des Docks du Havre l’a souligné : « Ce mois de janvier a été particulièrement froid, vous le savez bien. Nos réacteurs nucléaires, dont 53 étaient en fonctionnement sur 58, ont fourni en moyenne 76% de l’électricité nécessaire au pays. 15% étaient fournis par les centrales hydrauliques. » Donc les éoliennes et autres énergies alternatives auraient compté que pour 9%... mais c’est négliger l’apport des centrales thermiques et les échanges intra-européens.

Pour remettre l’efficacité énergétique en perspective, il faut savoir que le nucléaire ne représente désormais que 48% des capacités installées…mais qu’il produit 76% de notre consommation. Les pouvoirs publics peuvent annoncer triomphalement que les énergies renouvelables représentent un tiers de la capacité de production du nucléaire, ils omettent de dire que cela ne compte que pour 8% de sa production (source : bilan électrique 2015 RTE). Il faut du vent pour les éoliennes, donc un climat anticyclonique mais quand il y a trop de vent, il faut les arrêter !

C’est avec stupéfaction que j’ai entendu Benoît Hamon déclarer lors d’un débat pour la primaire socialiste « qu’il fallait lutter contre le CO2 et donc arrêter le nucléaire ». Une ineptie scientifique absolue. Comme l’a rappelé aussi Alban Verbecke : « l’électricité produite par EDF, ce sont 15 grammes de CO2 par kWh », alors que l’Allemagne, toujours citée en modèle de l’écologie, après la fermeture de ses centrales nucléaire et le nécessaire recours aux centrales thermiques en est à 350 grammes par KWh. Quand Benoît Hamon prévoit « que le nucléaire ne fournisse plus que 50% de la production d’électricité française d’ici 2025 » a-t-il conscience du cataclysme économique ?

L’un des rares atouts économiques de la France qui depuis deux décennies l’ont aidée à garder un minimum de compétitivité, c’est qu’elle bénéficie d’un prix de l’électricité parmi les plus bas d’Europe (les seuls pays mieux placés sont ceux qui ont exclusivement recours aux énergies fossiles : les pays de l’Est…mais bonjour la pollution).

Quant aux prétendus problèmes financiers d’EDF est-ce qu’on ne lui demande pas d’éponger les catastrophes financières que l’Etat a créées par sa mauvaise gestion d’Areva. « On annonce que l’Etat va recapitaliser EDF à hauteur de 4 milliards d’euros. C’est bien, c’est une excellente nouvelle ! Ces 10 dernières années, EDF a versé, 20 milliards d’euros de dividendes à l’Etat, son actionnaire majoritaire, une belle preuve de solidité » a rappelé Alban Verbecke.

Le délégué général d’EDF pour la Normandie se sent devoir être l’héritier du magicien Houdini capable de se libérer en 3mn de la prison de Chicago où il s’était fait enfermer pour démontrer ses compétences. « On est enfermés dans une boîte réglementaire qui nous oblige à vendre 25% de notre production à nos concurrents à un prix inférieur au prix de marché…pour favoriser la concurrence ! Et il faut qu’on arrive à s’en sortir. Pas facile ce tour de passe-passe, quand nos concurrents, eux, n’ont pas à supporter les coûts de production… ni ceux de notre mission de service public, qui reste une valeur forte pour EDF. Un seul exemple : chaque année, le Groupe verse plus d’un million d’euros en Normandie pour aider les clients en situation de précarité énergétique »

Bon à savoir. La Normandie occupe une place toute particulière dans la stratégie industrielle du Groupe EDF, puisque c’est la région au monde où le Groupe investit le plus : entre 2008 et 2022, il aura investi 21 milliards d’euros sur le territoire, au service d’un mix énergétique « Bas carbone »..

Ginette Bléry

Suite... ...Réduire

ECONOMIE

Première pierre pour LM Wind Power…une usine vraiment dans le vent. Roman photo 23/03/2017 Première pierre pour LM Wind Power…une usine vraiment dans le vent. Roman photo
Economie. Après une journée passée à Cherbourg sous la pluie battante, petit aperçu en images d’une cérémonie dont nous donnerons demain la teneur économique. Retenons pour l’instant qu’il s’agit d’une usine de fabrications de pales pour les éoliennes. C’est l’aboutissement d’un projet commencé il y a 6 ans, 100 millions d’euros ont été investis sur le port...
● Lire la suite...
Xavier Amouret : « la Société Générale mène un gros travail de rénovation de ses agences » 23/03/2017 Xavier Amouret : « la Société Générale mène un gros travail de rénovation de ses agences »
Economie. Comme dans la chanson,  il est venu revoir sa Normandie  car Xavier Amouret, directeur régional pour le groupe des Agences de Rouen de la Société Générale, arrivé à ce poste en novembre 2015, est en fait né à Petit-Quevilly. Il  a fait ses études à Rouen (lycée Join-Lambert, licence à Mt St Aignan) pour les terminer à Sciences Po Paris. C’est à Rouen...
● Lire la suite...

COLLECTIVITéS

Seine-Maritime – Le « G6 Normand » donne de la force à la politique agricole départementale 23/03/2017 Seine-Maritime – Le « G6 Normand » donne de la force à la politique agricole départementale
Collectivités. Pascal Martin (U.D.I.) Président du Département de la Seine-Maritime trace avec constance le sillon des politiques de son Département avec le souci de ne pas s’écarter des deux axes qu’il a définis dès l’entrée de son mandat : la proximité et l’efficacité. Il aura l’occasion de préciser cette exigence à lors de la prochaine réunion plénière...
● Lire la suite...
Vote par procuration…rappel des règles 22/03/2017 Vote par procuration…rappel des règles
Collectivités. Les élections approchent, il est temps de préparer votre demande si vous préférez voter par procuration. La Préfecture vient de nous en rappeler les règles, désormais le formulaire est disponible par internet ce qui ne dispense pas de faire vérifier son identité. Le mandataire doit jouir de ses droits électoraux et être inscrit dans la même commune que son mandant, conformément aux...
● Lire la suite...

EN VUE

J’ai rencontré le véritable Emmanuel Macron… 23/03/2017 J’ai rencontré le véritable Emmanuel Macron…
En vue. C’était en mars 2016, Emmanuel Macron alors ministre de l’économie s’était rendu chez l’imprimeur Corlet à Condé-sur-Noireau pour remettre la légion d’honneur, à Charles Corlet. Ce dernier a commencé à travailler à 14 ans dans l’imprimerie de son père, aujourd’hui son groupe emploie 405 personnes et comprend 4 établissements. L’initiateur de la rencontre...
● Lire la suite...
Un nouveau président pour défendre les terres euroises contre la LNPN 22/03/2017 Un nouveau président pour défendre les terres euroises contre la LNPN
En vue. L’Association de Défense des Agriculteurs, des Propriétaires fonciers et de la Ruralité au sigle imprononçable ADAPFR vient de changer de président et Jean Bieuville agriculteur à Caillouet Orgeville (27) succède à Fabrice Moulard. Cette information n’aurait peut être pas retenu l’attention de normandiexxl dans la masse quotidienne des communiqués de presse si cette association ne contestait le trajet...
● Lire la suite...

IDéES

Une crise financière ? Vous croyez ? 21/03/2017 Une crise financière ? Vous croyez ?
Idées. Michel Valois, notre Normand économiste aux Etats-Unis continue à tirer la sonnette d’alarme. Vous pouvez le considérer comme un Cassandre mais normandiexxl aura bonne conscience… on vous aura prévenu ! Suite à mon papier sur l’or de Fort Knox, un ami banquier m’a dit qu’il ne croit pas du tout à mes raisons de prévoir une crise du système financier international. Pour lui, tout va bien....
● Lire la suite...
Si on parlait des élections législatives ? 20/03/2017 Si on parlait des élections législatives ?
Idées. Déconcertée par les quelques programmes de candidats aux législatives que j’ai eus en main et qui me paraissaient tenir plus du clientélisme local que de la vision de la construction d’une Nation, j’ai demandé à Pierre Albertini, professeur émérite, auteur de plusieurs ouvrages de droit : La France est-elle gouvernable ?, L'Harmattan, La Crise de la loi : déclin ou mutation ?, Lexis Nexis,...
● Lire la suite...

TOURISME & CULTURE

Tir groupé des éditeurs normands au Salon du Livre de Paris 20/03/2017 Tir groupé des éditeurs normands au Salon du Livre de Paris
Culture. Il y a la Normandie des vaches, celle de l’énergie, celle de l’aéronautique …mais il y a aussi celle du livre et elle s’affichera sur un stand unique au Salon du Livre à Paris du 24 au 27 mars. A vrai dire ce n’est pas une nouveauté car l’habitude avait déjà été prise il y a quelques années de regrouper les éditeurs. Mais désormais derrière la façade tout un...
● Lire la suite...
Une commémoration nationale : 950e anniversaire de la dédicace de l’église Notre-Dame de l’abbaye de Jumièges, le 1er juillet 1067 - Jacques Le Maho 17/03/2017 Une commémoration nationale : 950e anniversaire de la dédicace de l’église Notre-Dame de l’abbaye de Jumièges, le 1er juillet 1067 - Jacques Le Maho
Culture. Au détour d’un méandre de la Seine, l’apparition du sommet des tours de l’église Notre-Dame fait toujours forte impression au visiteur qui découvre pour la première fois le site de l’ancienne abbaye de Jumièges. Une fois franchi le porche, c’est la vision saisissante de la façade de l’abbatiale en pierre blanche, toute de puissance et de majesté austère. L’atmosphère...
● Lire la suite...